Envie de participer ?
Nous sommes allés à la rencontre de notre vice-président, Bernard Liauzu
« Bonjour Bernard, et question traditionnelle, pourquoi le bridge ? »
« Le bridge et moi, c’est une vieille histoire. J’ai suivi les traces de mon beau-frère qui était passionné et j’ai mordu à l’hameçon.
Depuis 1985, pour mieux appréhender toutes les situations, pour m’amuser encore plus, je travaille les enchères et le jeu de la carte. Encore aujourd’hui je profite de notre bibliothèque pour avancer.
Et puis j’ai attrapé le virus de la compétition qui permet également de progresser. Avec ma principale partenaire, Christiane Géniale, nous sommes très souvent présents.
Une véritable passion »
« Le BCGR ? »
« Notre club est formidable. Il baigne dans la convivialité, le bon esprit. Il y a toujours un événement, une animation, on ne s’endort pas. D’ailleurs nous notons une présence de plus en plus marquée de joueurs de l’extérieur qui viennent participer à nos tournois.
Il est vrai qu’avec la crise sanitaire un virage est en train de s’amorcer, comme dans beaucoup d’autres clubs. Nous ne voyons pas revenir certains adhérents et les jeunes ne se manifestent pas trop. »
« Vice-président ? Quel est ton rôle ? »
« Mon rôle premier bien évidemment est de remplacer notre président lorsqu’il n’est pas là. Et de le seconder un maximum.
Mais avec Henri tout devient plus facile. Il nous entraine derrière lui telle une locomotive. Il est exemplaire dans son investissement, dans ses compétences, que du bonheur.
De plus nous avons lancé et c’est une de mes missions, des cours d’initiation au bridge à l’école Repausset du Grau du Roi. Actuellement six élèves âgés d’une dizaine d’années suivent régulièrement les séances et deux sont tout particulièrement doués. La relève est assurée (rires) »
Merci Bernard de ton accueil et bonne chance pour ta prochaine compétition, l’interclub où tu représenteras avec tes partenaires le BCGR.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.