Envie de participer ?
Un escargot...
Un jeu trop lent est une malédiction
 
Rien n'est plus agaçant pour un arbitre que d'avoir à pousser une partie des joueurs comme un troupeau d'escargots qui musarde, tandis que d'autres bavardent ou se promènent.
 
Il y a quelques règles simples à observer pour vous éviter de bâcler la dernière donne d'un tour, quand l'arbitre fait changer alors que vous en êtes encore aux enchères :
- Ne discutez pas chaque donne, ne faites pas la leçon au partenaire quand le mort n'est pas conforme à vos espérances. Attendez la fin du tour et, s'il reste du temps, vous pourrez vous expliquer. Bien sûr, nous n'allons pas arrêter votre jeu, mais vous risquez de commettre une faute en voulant accélérer, ou de tabler prématurément. Vous aurez de toute façon le relevé à la fin du tournoi, vous pourrez alors passer à l'autopsie.
- Si vous êtes à l'entame, posez votre carte face cachée, puis, quand votre partenaire vous dit qu'il est d'accord, retournez-la. À présent seulement, notez contrat et entame sur votre feuille personnelle.
De même, si vous êtes le mort, étalez vos cartes avant de noter.
- À moins d'avoir une raison valable (au fond du couloir à droite, ou un manque cruel de caféine), restez à la table, à moins que vous ne sachiez pas parler doucement ! En tous cas, ne circulez pas entre les tables et ne vous plantez pas derrière la chaise d'un joueur qui est en retard pour une raison "valable", un arbitrage un peu pointu, un incident matériel ...
 
Certains diront : "yzonka" pénaliser ... Mais les arbitres n'ont pas une vocation de contractuel ni de pion de collège, et un loisir collectif comme le bridge ne peut être agréable que si tous les joueurs coopèrent pour que l'ambiance ne soit pas gâtée. Vous pouvez un jour être fautif, tout le monde commet des erreurs, alors … Oubliez votre chef de service, votre percepteur ou votre belle-mère, ne vous vengez pas de ce qu'ils vous ont fait subir sur votre partenaire ou vos adversaires. D’ailleurs, vous ne pouvez pas jouer sans eux ...


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.