Envie de participer ?

Christian MIKHAELIDES nous apporte une précision très intéressante sur une règle de bridge.

C’est un extrait de la Loi 74 § B, sur les Notions d’éthique et d’arbitrage.

N’hésitez pas à faire comme notre ami : une précision, une notion, une remarque,…faites nous remonter , nous avons tous besoin d’informations.

 

TABLER SON JEU EST PARFAITEMENT LEGAL,

C'est même recommandé, pour gagner du temps et éviter de la fatigue inutile.

Si l'adversaire table, le jeu s'arrête : on ne peut l'obliger à jouer, c'est interdit par le code.

On pourra, en revanche, contester ses conclusions et en référer à l’arbitre. S'il existe une possibilité que le camp opposé fasse encore une levée, l'arbitre l'accordera.

Quand on a « tout maître », il est incorrect de continuer à jouer, histoire de faire réfléchir ses adversaires pour rien.

Il faut éviter tout de même de tabler s'il reste des atouts dehors, alors qu'on n'a pas la main et dans le cas contraire, il faut préciser qu'on purge les atouts avant toute chose.

 

Quelques idées fausses :

« Seul le déclarant peut tabler » : non, un des joueurs de flanc peut aussi le faire, bien que cela soit moins fréquent.

« Le déclarant ne peut tabler que si c’est à son tour ou à celui du mort de jouer » : non, si le déclarant n’a que des gagnantes, il peut tabler.

« Un joueur ne peut tabler que s’il a toutes les levées restantes » : non, il lui suffit d’expliquer ce qu’il donne à l’adversaire.

« Quand un joueur table, il ne peut plus faire d’impasse » : oui, c’est vrai le plus souvent, sauf si le joueur précise qu’il la fait.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Michel CAPEZ le jeudi 24 juin à 17:31

Merci Christian et Philippe pour cette utile précision!