Envie de participer ?
Le squeeze
 
Au jeu de bridge, le squeeze est un coup qui exploite la concentration de cartes clés dans une seule des deux mains d'un camp, en obligeant de ce fait le joueur squeezé à défausser une de ces cartes (qu'on appelle garde), et donc à promouvoir une carte (appelée menace) d'une des deux mains du camp du squeezeur, lui permettant de réaliser une levée supplémentaire. La version "double" suit le même principe, mais les menaces sont plus nombreuses et les gardes sont réparties des deux côtés.
 
Principes généraux du squeeze :
Le squeeze consiste à mettre l'un des adversaires du flanc en difficulté, car il a plusieurs cartes maîtresses et il est obligé de défausser l'une d'entre elles. Selon la carte que l'adversaire défaussera, le déclarant pourra ainsi établir l'une de ses cartes qui n'était pas maîtresse auparavant. La manœuvre de squeeze se produit généralement en fin de coup, mais doit souvent être préparée à l'avance.
 
Vocabulaire spécifique au squeeze :
Squeezante : la carte du déclarant qui oblige l'un des adversaires à défausser une carte maîtresse
 
Réduction du compte : méthode utilisée par le déclarant qui consiste à donner une ou plusieurs levées aux adversaires avant de démarrer l'opération de squeeze. Il convient en effet de livrer suffisamment de levées aux adversaires pour qu'ils ne puissent plus prétendre en réaliser par la suite, sinon le squeeze peut ne pas fonctionner car un joueur de flanc pourra défausser une carte non maîtresse au cours du squeeze.
 
Menaces : cartes non maîtresses du déclarant (ou du mort) qui risquent de devenir maîtresses si le squeeze fonctionne correctement.
 
Menace communicante : menace qui est généralement située en face de la squeezante et qui est accompagnée d'une communication permettant la reprise de main.
 
Menaces séparées : menaces qui se situent dans deux mains différentes.
 
Menace partagée : menace qui agit simultanément sur les 2 joueurs de flanc.

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.