Envie de participer ?
Chers amis bridgeurs, j’aimerais vous persuader de plusieurs choses au bridge. Quelques réflexions pour meubler les vacances :
1) Le bridge n’est pas qu’un jeu de cartes. C’est carrément un sport intellectuel, sans doute le plus beau même comparé au Jeu de Go et aux Echecs. Car il est beaucoup plus varié et se joue contre bien plus de personnes notamment dans un tournoi par paires où l’on joue en fait contre les scores de toute notre ligne et plus lorsqu’il y a plusieurs tournois en parallèle. Il a alors aussi un aspect carrément social, surtout dans les conversations d’après tournoi.
Le bridge peut se jouer de plusieurs façons : par paires, par équipes, en individuel, board a match. Chaque façon entraîne des marques et tactiques diverses.
 
2) Il faut une excellente entente avec son partenaire, ce qui exige beaucoup de travail à l’enchère comme à la signalisation. L’apprentissage des techniques du jeu de la carte demande aussi beaucoup d’application et elles sont nombreuses, cela entraîne la mémoire. Il convient de respecter son partenaire et les adversaires, mais de choyer le premier et en plus rester zen en cas de mauvais coup.
 
3) Il faut être constamment alerte, oublier un atout, ne pas suivre les cartes, ne pas essayer de reconstruire les mains adverses, mènent souvent au désastre. Mais en même temps il est sociable et ludique.
 
4) Au bridge tout est permis à part ce qui est interdit par le règlement. La psychologie et l’astuce y ont pleinement leur place. Les deux premières donnes que je vous ai soumises étaient de ce genre.
 
5) Le but premier du bridge est … la marque, pas le nombre de plis. 6T et 6SA n’ont pas du tout la même valeur. Et il faut le déterminer dès l’enchère. De plus cela permet le sacrifice, accepter de demander un contrat qui va chuter, pour peu qu’il marque mieux que le score qu’aurait obtenu l’adversaire en le laissant jouer.
 
6) La marque permet aussi de déterminer comment jouer une impasse ou une distribution, ma 3è donne était de ce genre et ma 4è aussi. Il faut s’intéresser à ce qui a pu se passer aux autres tables sur chaque donne et jouer en conséquence, afin de faire au moins aussi bien et mieux si possible.
 
7) Je n’enfonce pas des portes ouvertes ! Ce sont des principes qu’il faut constamment avoir à l’esprit.  Certes ces techniques sont très nombreuses et il est difficile de les garder à l’esprit sans s’exténuer. Comme tout sportif un bridgeur termine fatigué d’un tournoi appliqué… et se précipite sur une boisson et le buffet pour décompresser (après avoir fait les comptes et les revivre et commenter quand même)!
 
8)  Mais tout cela est ce qui en fait l’intérêt et ce pourquoi on l’aime tant.
 
A bientôt
Guy LEVE

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.